Recycl'art Hawkesbury 2022

Le centre culturel le Chenail d’Hawkesbury présente l’exposition recycl’art du 12 juin au 29 août 2022 en collaboration avec le Centre d’art contemporain de l’Outaouais.  Le vernissage a eu lieu le 12 juin.

Trois artistes ont présentés des oeuvres produites au départ pour le Recycl’art de Gatineau 2022 sous le thème Big Bang: Josée St-Jean, Richard D. Gagnon et Monique Silviani.

Lynda Clouette Mackay, Denis Marceau et Gaston Therrien Organisateurs de l’événement.

Les artistes présent au vernissage: Monique Silviani, Claude H. Vallée, Roger Brabant.

Œuvre présenté pour le thème Big Bang du Recycl’art de Gatineau.

 

L’artiste Josée St-Jean nous présente l’ œuvre : #Me Too .

Le # Me Too a provoqué un véritable Big- Bang dans le monde entier.  Il a non seulement permis aux femmes de faire prendre conscience au reste de la société de l’ampleur de la violence faite à leur égard, mais a aussi ébranler le monde hermétique de la justice.   La justice n’a pas eu le choix d’initié des changements dans son système, ce que les femmes réclamaient depuis longtemps.  Le symbole # Me Too a donné la parole aux femmes et a aussi permis une prise de conscience indispensable à un changement social profond.  Pour la conception de cette œuvre il a fallu ajouter une tête au mannequin et modifier les bras. 

Les matériaux utilisés:

Poteaux de pergola pour le #, bras de mannequins pou le Me too. Pour la justice un mannequin sans tête, la tête est faite à partir d’une tête de styromousse et de papier mâché pour les traits, le nez, bandeau, cheveux, oreille, bouche recouverte de résine de fibre de verre, la robe est en papier mâché recouverte de résine de fibre de verre. L’épée est faite à partir d’une pole à rideau, d’une partie de coupe à vin pour la garde et recouverte de fibre de verre.  La balance est faite à partir d’un chandelier et d’assiettes de service pour les hors d’œuvres.

Œuvre présenté pour le thème Big Bang du Recycl’art de Gatineau.

 

Richard D. Gagnon présente Explosion de joie.

Après avoir eu notre vie bouleversée par le virus de la Covid 19 durant 2 ans, après avoir subit 6 vagues et plus d’inquiétude et avoir reçu 4 vaccins pour se protéger, cela fait beaucoup de pression.  Sans oublier le confinement, le déconfinement, les annonces alarmantes de la santé publique, maintenant qu’on peut retirer les masques, on sent qu’il y a une explosion de joie.

Après un ras-le-bol, on peut dire qu’il fait bon respirer sans masque, te sentir un retour à une vie plus normale.  C’est pourquoi il y a une Explosion de joie qui s’exprime dans la population, un peu comme un feu d’artifice.

Matériaux: Aluminium, acier, bois et fibre de verre.  Elle est composée de tuyaux d’aluminium, fil d’aluminium, d’un globe orange, d’une base de fauteuil de jardin.

Œuvre présenté pour le thème Big Bang du Recycl’art de Gatineau.

Monique Silviani- Post Pandémie : perspective, point de fuite.

 

J’ai choisi de représenter la restructuration sociétale : certains modèles vont se développer d’autres vont disparaître ou se transformer.

 

Réflexions, actions, mises en branle pour se sortir de cette crise sanitaire sans grandes séquelles pour l’avenir. 

 

Irons-nous vers une société plus équilibrée? Autorités et citoyens convergeront- ils vers les mêmes intérêts?

 

Le numérique qui s’est montré d’une grande utilité durant la pandémie, deviendra sans doute un incontournable.

Réalisation

 

Les éléments sont disposés sur une palette au sol, pour une vue en plongée. Le regarde du spectateur est placé au dessus du sujet, il se penche donc sur le sujet.

Des mots pour indiquer les nouvelles façons de fonctionner afin de s’adapter à la réalité de l’après pandémie.

– Palette : évocation du territoire habité.

– Chaine en plastique entourant la palette : elle délimite le territoire habité mais c’est aussi la figuration des frontières qui ont été fermées.

Un vélo modifié qui représente le véhicule économique réinventé : rouages déplacés, nouvelle façon de fonctionner. Les rouages de l’économie avant pandémie et post pandémie n’ont pas le même schéma.

– Tuyaux de plomberie : représentent l’acheminement et l’interconnexion en terme d’activité humaine.

– Robinet de douche avec poignets, par lequel sortent des câbles USB : désignent l’accélération du numérique. 

– Carte mémoire d’ordinateur: aire numérique.

 Roger Brabant et son oeuvre POUR LA VIE 

Matériaux : – Licou de cheval

– Tuyau de puits artésien recyclé

– Moyeu de roue de camion 1984 qui fait tourner le vire-vent

– Bois ancestral (ailes, tête, queue).

 

Mes œuvres sont toujours créées à partir de bois ancestral. Je n’utilise jamais de bois neuf parce que le bois neuf n’a pas d’âme, de vécu et de patine.

 

Cette œuvre fut réalisée grâce à la collaboration technique de l’Atelier Trottier de Rigaud.

 

Le titre de mon œuvre s’inspire du fait que les bernaches s’unissent POUR LA VIE, ce qui n’est pas toujours le cas pour l’être humain.

 

Je suis sculpteur d’art populaire depuis que j’ai 35 ans. Au fil des ans, j’ai participé à plusieurs événements, notamment des festivals de sculpture d’art populaire, des Journées de la culture, des expositions muséales et à des maisons de la culture aux quatre coins du Québec. 

 

 Claude H. Vallée nous présente Gaïa    

Matériaux: Métal récupéré des objets du quotidienMaterials: Pieces of iron from day to day object

 

AUX QUATRE COINS DE LA TERRE RONDE

 

DES HUMAINS ET LEURS DÉLIRES ÉPHÉMÈRES

 

GAÏA LEUR OFFRE LES CLEFS DU SAVOIR ET DU POUVOIR

 

LE TEMPS GALOPPE AUX QUATRE VENTS.  ET MOI ?

 

 
 

 Claude H. Vallée nous présente    L’ÉTOFFE DU PAYS

 Matériaux: GRILLAGE DE MÉTAL, TUBULURES D’ÉRABLIÈRE

 

À PROPOS DE L’OEUVRE

 

Pour moi cette œuvre est joyeuse, particulièrement l’hiver, après une tempête de neige.

 

Elle est cependant inspirée du temps des sucres au printemps. Une période joyeuse comme cette tubulure ondulante  qui danse enlacée dans la lumière et le vent.

Cette œuvre compose avec les saisons. L’été elle peut accueillir les fleurs rouges des haricots semés à sa base et ainsi … Régale  les abeilles. L’automne venu, il faudra récolter les haricots et nettoyer la sculpture avant la venue de la neige pour le plus grand plaisir des visiteurs de l’hiver.

 

  

 

 Claude H. Vallée et le Capteur d’Ombres

Cette oeuvre est une nouvelle version (2019) d’une sculpture produite en 2015.  Dans la première version à la place de l’armature du parasol se trouvait une sphère ajourée contenant de la laine de cuivre, des merles y avaient fait leurs nid. Afin d’éviter la souillure et le risque ne mort des petits à venir, j’ai repenser le projet.  Cette sculpture a été placé dans un espace à découvert afin de s’associer au soleil pour créer un jeu d’ombres des plus intéressant, d’où le titre: capteur d’ombres.

Matériaux utilisés: armature de parasol, montant d’escalier et poutre de métal en U.

 Gabriel Lalonde présente : Le temps sème des pas.

En écho à l’installation  »Le soulier est un regard » présenté à la Maison Louis-Fréchette de Lévis à Québec à l’été 2020, les artistes Francine Vernac et Gabriel Lalonde poursuivent leurs travail au Centre culturel le Chenail, inspirés par la même thématique.

 »Secouant leurs flots de lianes flottantes (…) tes grands bois ténébreux imprègnèrent les vents… » Louis Fréchette , poète et dramaturge canadien .

Matériaux: Bois de vigne, souliers, cerceaux de baril, corde, bois, acrylique.

 

 

 

 Daniel Guindon  nous présente Tubulaires (2017)

Matériaux: pièces agricoles de métal et verre trempé

Daniel Guindon, Les tournesols

Matériaux : Pièces agricoles recyclées