Monique Silviani

 Née à Marseille (France).

Elle étudie d’abord en Arts appliqués à Aix en Provence  puis suit un atelier de dessin, techniques mixtes, un atelier de modelage et par la suite fait un stage à Marseille chez  un santonnier, pour acquérir la maitrise de l’art du  Santon.

 À son arrivée au Québec en 1991, tout en suivant des cours d’Anthropologie à l’université de Montréal, Monique  projette d’avoir son propre atelier de santons et réalise la transposition des  santons de Provence en créant  l’entreprise : Santons de la Nouvelle-France.

Artiste multidisciplinaire, Monique intègre à son entreprise des réalisations picturales et sculpturales, et participe à de multiples expositions d’art, à l’échelle nationale et internationale.

Le processus de création de Monique diffère selon la discipline :

 

En modelage son inspiration résulte d’une influence ethnographique qui émane de sa formation de santonnière, dont la création est la représentation de la figurine avec ses traditions. Les réalisations en terre-cuite, modelées et peintes, émergent de cette approche.

Pour ses œuvres picturales ou sculpturales, c’est avant tout un travail d’observation et d’interprétation qui s’attarde  sur la représentation des différents modes d’expression d’art urbain. La technique mixte, par sa combinaison d’éléments, traduit cette  diversité et les médiums choisis  font référence  au  sujet représenté, comme par exemple : l’aérosol  pour  l’Art de Rue (Street-Art), le papier journal pour l’affiche murale ou encore l’encre noire pour le bitume de la route.

 

Tout support l’intéresse de la toile traditionnelle à la boîte de carton.

Inspirée par le dadaïsme parce qu’il permet une grande liberté artistique, elle utilise des matériaux et des objets récupérés, qui intégrés à la réalisation, deviennent  avec une touche d’humour, porteurs d’une critique sociale.

 

Tout en restant attentive aux  sujets qui l’interpellent, elle se dirige vers une certaine  forme d’expression esthétique, le style graffiti  et son propre langage typographique.

 Alias Olympe

Post Pandémie : perspective, point de fuite.

Post Pandémie : perspective, point de fuite.

RÉAC

Botte sans titre

Bien des Bla bla et des blou blou

À DaDa

Le Temps d’une Pause C19 

Masque urbain 2

Gaz-Botte

C’est beau la vie c’est beau l’amour.